DailyEuro
25 Novembre 2021 à 12h21 - 2609 v.

Quel est le bon moment pour récupérer son plan épargne retraite ?

Le Plan d’épargne retraite PER est un placement pour le très long terme. Il est donc bloqué jusqu’à l’âge de départ à la retraite et l’épargnant ne peut déroger à la règle. Toutefois et seulement dans certains cas, une sortie anticipée en capital est prévue.

 

Piggy Bank, Pig, Savings, Money, ChildRéaliser un rachat anticipé de son PER individuel et de son PER collectif

Le déblocage doit être motivé par l’une de ces conditions ci-après : le décès du conjoint ou du partenaire PACS, le surendettement, l’invalidité, la fin de la perception aux allocations de chômage, la cessation d’une activité non salariale déclenchée par une liquidation judiciaire. Le PER autorise aussi la sortie en capital pour l’acquisition de la résidence principale du titulaire.

Ces conditions ne sont valables que pour le PER individuel et le PER collectif. Le PER catégoriel, quant à lui, n’autorise le déblocage en capital que si l’une des 5 premières conditions est remplie. L’acquisition de la résidence principale ne peut être considérée comme étant un motif de déblocage du PER catégoriel.

 

Conserver ou débloquer son capital ?

Il est recommandé de conserver son PER sauf en cas de besoin urgent en capital afin de financer un projet personnel. Toujours est-il que si l’épargnant décide d’opérer un déblocage avant terme, en répondant à ces conditions, le mieux serait de réinvestir l’argent récupéré dans des produits de placement qui rapportent des compléments de revenus stables et réguliers.

À rappeler toutefois que la résidence principale acquise ne peut faire l’objet d’une mise en location. Elle doit être occupée par le titulaire du PER lui-même et ce, pendant au moins une certaine durée avant d’être destinée à un éventuel projet locatif.

 

Débloquer un PER à faible encours

Les encours de moins de 2000 euros sur un PER peuvent être récupérés de manière anticipée. Cela à condition que l’épargnant n’ait réalisé aucun versement libre depuis au moins 4 ans. De plus, cette sortie exceptionnelle est conditionnée par des critères se rapportant aux ressources du titulaire. Ainsi, elle n’est permise que si le revenu fiscal de référence est inférieur à 25 839 euros pour une personne seule et 36 628 euros pour un couple.

 

Opérer un rachat à terme : à partir de quel âge ?

Nous avons vu plus haut les dispositions relatives au rachat anticipé du PER. En ce qui concerne le déblocage à terme, il s’opère au moment de l’âge légal de départ à la retraite. Celui-ci est fixé à 62 ans. Toutefois, les individus ayant réalisé une longue carrière ainsi que les handicapés ont le droit de déclencher leur départ à la retraite plus tôt.

 

Rappel sur la finalité du PER : la distribution de la rente viagère

Le PER est destiné à distribuer des rentes viagères dès son passage à la retraite ; ces dernières sont versées tous les mois. La sortie en rente peut aussi être couplée à la sortie en capital. Pas d’exigence en ce qui concerne la proportion autorisée, c’est-à-dire que le titulaire du PER est libre de fixer la part affectée à l’une et l’autre de ces deux options.

Le montant de la rente est calculé en fonction du capital accumulé et de l’espérance de vie du titulaire, en référence à la table de mortalité de l’INSEE.

Ce dernier est également libre d’opter soit pour la rente simple, soit pour la rente réversible. Il jouit de la rente simple jusqu’à son décès, tandis qu’aucun autre bénéficiaire ne peut prétendre à récupérer le solde au moment de la succession. En revanche, la rente réversible est versée jusqu’à son décès tandis que le bénéficiaire de son choix – et préalablement désigné à l’ouverture du contrat – devient celui qui perçoit les rentes à son tour, au moment de la succession.